jeudi 27 janvier 2011

Les débuts d'un spotteur

Aujourd'hui, je vais vous parler de  ma courte carrière de spotteur. J'ai commencé en 2007 à fréquenter différents forum de spotteurs dont celui ci et à admirer leurs oeuvres . Au début j'ai essayé de prendre quelques photos d'avions au compact, mais on se dégoutte bien vite lorsque on doit appuyer sur le déclencheur 5 secondes avant le passage de l'avion pour finalement rater la photo la plupart du temps. C'est ainsi que je sautais le pas en m'achetant un bridge, le canon Fz-18 à Noël 2007. Bien sûr, ça ne vaut pas un reflex, mais c'est ce qui correspond le mieux à mon budget. A l'époque, je pensais apprendre les bases de la photographie sur cet appareil avant de passer à la vitesse supérieure quelques années plus tard.
Fz-18

mercredi 26 janvier 2011

Ailes Anciennes Toulouse

Et voici un un deuxième article pour la journée. Celui-ci concerne le musée des ailes anciennes de Toulouse. 

Vautour II B, un des premiers avions du musée

Le Nord de chez Messerchmitt


Aujourd'hui, je vais vous parler du nord 1101 Ramier ou Noralpha. Sa silhouette dissimule mal ses origines germaniques. En effet, il est issu des Messerchmitt 108 et 109 qui se sont taillés leur réputation pendant le second conflit mondial. En effet, vers la fin de la guerre, la firme Messerchmitt à dessinée un successeur au Messerchmitt Bf 108, qui s'est appelé Messerchmitt 208.
Or, l'avion n'a pu être produit qu'à deux exemplaires avant la fin de la guerre. La France au titre de dommage de guerre à donc récupérée la production et fabriquée l'avion sur les chaines de Nord Aviation  à Meaulte (il en a été de même avec le Storch et le Ju 52 entre autre).
 Chez EALC, on a aussi nos vieux avions!


mardi 25 janvier 2011

Etendard IV M C/N 36



 Aujourd'hui, je vous présente l'étendard IVM 36, je dispose de peu d'informations sur sa carrière, mais il a fait partit de la flottille 11F (à partir du 03/09/1965, merci à Chris pour son commentaire et bien sur à Jean-Marie Gall) et d'après le camouflage qu'il porte, on peut en déduire qu'il a fait parti des derniers etendard IV M à la 59S. Le fait qu'il était à Hyères au moment où l'association l'a récupérée semble confirmer cette hypothèse. Il totalise 4304 h de vol. Enfin, tout comme le Breguet alizé C/N 47, il a fait partie de l'EPPE (école du personnel de pont d'envol) à Hyères.

lundi 24 janvier 2011

Mirage IV C/N 28 BA

Après une petite pause ce week end où je suis allé à Lyon Corbas, j'ai complété ma photothèque du
mirage IV et c'est pourquoi je vous propose une petite visite du Mirage IV F-THBA C/N 28.


vendredi 21 janvier 2011

Vol crépusculaire à l’ESMA

Mon père étant instructeur dans cette école, j’ai l’occasion de voler régulièrement à bord de sa flotte de Da-40 et 42. Un des plus beaux vols que j’ai fait jusqu’à présent s’est déroulé le lundi 20 décembre 2010, une journée sans soleil avec des nuages qui descendent presque jusqu'au sol. En réalité, il s’agissait de deux vols différents en Da-42 tout deux à destination de Perpignan. Celui que je vais vous raconter est le second.

Voici ma monture pour le vol d'aujourd'hui le Da-42 F-HDAR

jeudi 20 janvier 2011

Jaguar E37, 30 ans de jaguar

L'appareil que je vais vous présenter est assez connu, il a été beaucoup photographié en 2003 lors de la cérémonie des 30 ans du Jaguar. Eh oui, c'est bien de cela qu'il s'agit, un Jaguar, le E37 codé 7-HZ.
 Vous avez sans doute déjà aperçu la superbe livrée qu'il portait le 23 mai 2003 sur la BA 113. Le 15 octobre suivant il arrive à Chateaudun pour y être stocké puis retiré du service. Le 7 mai 2010, il arrive chez EALC.

Pour ce qui est de son histoire, après sa livraison au milieu des années 70, il a été affecté dans les escadrons suivants:


  • 3/11 Corse en 1976 avec le code 11-RD
  • 2/11 Vosges en 1978 avec le code 11-ME
  • 2/7 Argonne en 1980 avec le code 7-PE
  • 2/7 Argonne en 1985 avec le code 7-PQ
  • 2/11 Vosges en 1988  avec le code 11-MK
  • 4/11 Jura en 1988 avec le code 11-YZ
  • 2/7 Argonne en 1989-1990 avec le code 7-PM
  • 3/7 Languedoc en 1990-1991 avec le code 7-IG
  • 2/7 Argonne en 1994-1995 avec le code 7-PP
  • 2/7 Argonne en 1996-1998 avec le code 7-PQ
  • 2/7 Argonne en 2001 avec le code 7-PM
  • 1/7 Provence de 2001 à 2003 avec le code 7-HZ











Un mirage de plus, le Mirage III R C/N 335

Aujourd'hui, c'est au tour du C/N 335 de passer au grill, il fait partie des 50 mirage IIIR utilisés par l’armée de l’air. Il a été affecté à la 33ème escadre avec les codes 33-TK et 33-CO (le code en Tx signifie qu'il appartenait au 3/33 Moselle et celui en Cx qu'il appartenait au 1/33 Belfort) entre autre ainsi qu'à la 2ème escadre au 2/2 côte d'or avec le code 2-ZP et 2-FA (en juin 1986) puis il est passé par le CEV d de Cazaux où il a fini sa carrière (il était encore en activité en 2002). 

Aux couleurs du 1/33 Belfort (hache rouge)
En patrouille avec un mirage III B et un mirage III BE, aux couleurs de la deuxième escadre de chasse (surprenant pour un appareil de reconnaissance mais pas tant que ça si on se souvient que le 2/2 côte d'or était l'escadron de transformation opérationnel. Lorsque les mirage F-1 CR sont arrivé, un grand nombre de mirage III R se sont retrouvés disponibles et avec assez de potentiel ainsi une petite dizaine d'entre eux ont servis au côte d'or dans les années 80.

ici, une photo que je soupçonne très fortement d'avoir été prise durant le même vol, le 335 a l'immatriculation 2-ZP dessus.
Toujours aux couleurs du 2/2 côte d'or, on peu cette fois-ci distinguer le code 2-FA


 IIIR 335/33-CO du 1/33 "Belfort", vu à St-Dizier en mai 1974
avec l'aimable autorisation de M. Fauconnier


voir ici

mercredi 19 janvier 2011

Candillargues

Aujourd’hui, on quitte le Rhône alpes pour le soleil du midi et du petit terrain de Candillargues.
Le terrain de Candillargues
Habitant près de Montpellier, c’est là que je vais faire du spotting sur de « petit » avions. C’est un endroit assez exotique, coincé entre le petit village de Candillargues et l’étang de Mauguio, on y aperçoit au loin la grande motte. 
Mais ce qui le rend le plus exotique, c’est la diversité des appareils présents sur la plateforme. Du grumman Ag-cat au Dr 400 en passant par l’alouette III, le Bell 47 et Le Morane Saulnier 733, on ne sait jamais à quoi s’attendre là bas.
Je vais vous raconter la première fois que j’y suis allé, j'ai malheureusement perdu la plupart des photos de ce 20 juin 2009 mais il me reste les meilleures et mes souvenirs.



Deux jours avant mes examens scolaire (je sais, ça n'est pas sérieux), nous décidons mon frère et moi, nouveaux arrivants dans la région d'explorer le terrain de Candillargues dont le nom est venu jusqu'à nos oreilles. Départ en début d'après midi, puis après quelques détour par des petits chemin de terre (la première fois qu'on vient c'est pas forcément évident), on arrive, on demande à des gens l'autorisation de se promener sur le terrain (faudrait pas être pris pour des terroristes) puis c'est partit!

mardi 18 janvier 2011

Le félin de la Sepecat

On continue encore dans les avions d’EALC. A ce propos, vous avez sans doute remarquez que tous les avions de EALC sont français ou on servi sous les cocardes françaises, rien de plus normal puisque c'est la ligne directrice du futur musée. Ici, je vais vous parler du jaguar A141.
Jaguar A141

Mirage III E C/N 586


Toujours dans le parc d'avions de l'association espaces aéros Lyon Corbas, on trouve aussi (et en majorité) beaucoup d'avions de l'armée de l'air.

Le poste de pilotage du 586
Un des premiers avions arrivé est le mirage IIIE C/N 586 codé 2-EA (il est parrainé par l'escadron 1/2 cigogne). Pour son historique, pas grand chose mis à part qu'il a reçu successivement les codes 3-XF, 4-AF, 4-BB, 4-BN. C'est à mon avis l'un des mieux conservé et restauré en France. La peinture à été refaite l'année dernière.


lundi 17 janvier 2011

Visite virtuelle de l'intérieur du Nord 262E C/N 60

Aujourd'hui nous sommes partis pour une visite du Nord 262, comme je vous l'ai dit, avec un intérieur complet, ça aurait vraiment été dommage de se priver.






            Entrez Donc!
 Vue globale en arrivant

dimanche 16 janvier 2011

Toujours dans l'aéronautique Navale

 On continue le tour des avions de l'EALC, vous allez vite vous apercevoir que j'aime beaucoup les cocardes à Hameçon, Avez vous deviné à qui appartient ce bastan?


Ouverture du blog

Bonjour, Je ne pouvais pas commencer ce blog sans une image de breguet alizé (mon avion préféré) , voici donc le C/N 47 vu à l'aérodrome de Lyon Corbas en Septembre 2010, jour de mon arrivée dans l'association EALC qui s'en occupe maintenant. Le breguet 1050 après avoir été pris en compte dans la marine le 1er juillet 1960 est passé par les 6F et 4F où il a officié jusqu'à la fin des années 1990. Puis pendant une dizaine d'années, il va servir à l'EPPE (école du personnel de pont d'envol) à Hyères.
Enfin en aout 2010 il trouve une retraite mérité à Corbas.
L'histoire n'est pas finie puisque il est en train de faire une cure de rajeunissement (peinture), et qu'il est ausculté à la loupe pour détecter la corrosion.
Vous en entendrez surement encore parler puisque je vais m'en occuper au moins une fois par mois.

Voici  l'histoire de l'alizé en image sur ce lien.